angeline_querel_DIY_8

DIY – Créer ses fonds de photographie

Publié le Publié dans inspiration positive

Une superbe année de glamour s’achève au studio. 2015 m’a offert de merveilleuses rencontres, de magnifiques Portraits et des projets stimulants et enrichissants. J’ai eu l’occasion de vous parler de quelques unes de mes belles rencontres et de vous montrer les superbes images qui en résultent, mais vous le savez j’adore aussi vous montrer les coulisses. Aujourd’hui je vous parle de mes  DIY  qui m’ont permis d’explorer ma créativité et de renouveler mon inspiration.

Tout d’abord les fonds : je me lasse très vite de shooter sur les même fonds et je cherche souvent de nouvelles idées pour varier l’ambiance de mes images.
J’ai plusieurs contraintes lorsque je choisi mes fonds : tout d’abord, ils ne doivent pas être trop encombrants, ensuite ils doivent être faciles à manipuler et enfin et surtout ils doivent être intemporels. Je suis toujours attirée par les couleurs « classiques » et neutres et je fuis les imprimés.

small_view_angeline_querel

J’ai eu l’occasion de tester plusieurs choses cette année :

Planches de polystyrène peintes.
C’est vraiment mon option de base. Je les achète en magasin de bricolage, (prévoir une camionnette pour le transport) et je les peints, de cette façon je peux avoir la couleur qui me plait et c’est très facile à manipuler.
J’utilise un rouleau et  de la peinture d’intérieur mate, ça se peint très bien, mais le polystyrène absorbe beaucoup de peinture. Il faut prévoir au moins 2,5 L pour une couche sur une planche 120X250 cm.
Les planches de polystyrène grands formats existent seulement en polystyrène expansé (un amalgame de petites billes blanches) de fait la surface n’est pas vraiment lisse, et il y a de petites cavités.  Les couleurs claires s’appliquent plus facilement,  si vous peignez des couleurs sombres il vous faudra boucher les petits trous blancs au pinceau, c’est assez fastidieux mais nécessaire.Le grand avantage reste donc que vous pouvez choisir TOUTES les couleurs qui vous plaisent (je fais souvent teinter la peinture sur mesure en magasin de bricolage).

angeline_querel_DIY_1

angeline_querel_DIY_2

nathy_pink-by_angeline_querel copie

Planches de polystyrène tapissées.
Naturellement après avoir joué avec la peinture, j’ai eu envie de m’essayer au papier peint.
La bonne nouvelle c’est que ça va encore plus vite que la peinture, la mauvaise nouvelle c’est que le papier peint ne tient pas sur le polystyrène si la planche n’a pas déjà été peinte. J’ai tapissé deux planches, le même jour avec la même colle. Une planche blanche et une planche déjà peinte et la tapisserie s’est entièrement décollée dès le lendemain sur la planche de polystyrène qui n’avait pas été peinte. L’autre, celle qui avait été peinte a très bien tenue. Il semblerait que la peinture fasse office de sous couche pour permettre   à la colle de la tapisserie de bien adhérer.En tapisserie, vous trouverez moins de choix en couleur mais  ça reste une option très intéressante pour avoir des textures et aussi pour recycler des planches de polystyrène que vous avez déjà peintes et dont vous vous êtes lassé.

angeline_querel_DIY_4

michelle_by-angeline-querel

Peindre une toile en coton/lin
L’idée c’est bien sûr « Oliphant ». C’est quand même le rêve et puis les tutos fleurissent sur le web pour créer son fond « Oliphant » soit-même.
Toutefois soyons réalistes, vous allez bien vous amuser si vous aimez « bidouiller » mais rien ne remplace le travail d’un artiste expérimenté qui a passé des heures et des heures à se perfectionner à la technique.  Mais si vous n’avez pas peur d’en mettre de partout et de passer une demi-journée couverte de peinture, c’est un projet assez fun.
Heureusement, depuis que je suis petite, j’adore un bon DIY (ma mère pourra témoigner, entre autres, de mes tentatives de parfum et de papier « maison »)
Donc, j’ai profité des  beaux jours, pour débarrasser le studio pendant une journée et je me suis lancée. Je voulais un résultat assez uni et pas trop de texture. Ce qui m’importait surtout c’était d’avoir une belle longueur pour pouvoir photographier en plein pied.
J’ai acheté une grande toile en coton et j’ai fait préparer un grand pot de peinture d’intérieur mate. J’ai bâché le sol (étape ô combien importante) et j’ai étendu la toile à plat pour la peindre.
Pour peindre j’ai bien détendu la peinture avec de l’eau et j’ai peint au rouleau.
Quand la première couche a été sèche, j’ai repris mon rouleau et j’ai fait quelques rajouts au hasard pour créer un peu de texture.
Très honnêtement, j’ai été moyennement satisfaite du résultat. C’est loin d’être évident.
Une de mes erreurs principale a été d’avoir   choisi une toile trop fine (car le tramage était lâche et on voyait à travers en transparence) j’ai acheté cette toile en pur coton sur amazon, et j’avoue que je n’ai pas fais attention à cet aspect du tissu. Mais quand la toile est tendue même une fois qu’elle était peinte on voyait un peu à travers en transparence. J’ai donc dû rajouter un tissu derrière pour la doubler, lorsque j’ai shooté avec. Ensuite je pense que j’aurais pu essayer de peindre avec une éponge naturelle pour avoir un meilleur rendu.
Au moins je sais quoi faire pour ma prochaine tentative. Prendre une toile en coton épais et varier les techniques pour peindre :  rouleau, éponges… j’ai même vu plusieurs photographes essayer de mélanger plusieurs camaïeux de couleurs avec de très beaux résultats, mais armez vous de patience, c’est long, fastidieux et salissant. Mais vous pouvez avoir une belle longueur pour pouvoir shooter en pied. A noter aussi que le tissu se froisse et c’est loin d’être élégant, vous devez donc  le défroisser pour un meilleur rendu.

angeline_querel_DIY_5

angeline_querel_DIY_6

dancer_by_angeline_querel

Utiliser du tissu
Après en avoir mis de partout pour peindre une toile, j’ai opté pour une solution beaucoup plus facile. J’ai gardé la versatilité du tissu mais je l’ai choisi déjà coloré. J’ai tout simplement essayé de tendre un de mes grands plaids en boutis gris pâle.
Et pour le moment j’adore shooter ce nouveau fond. Encombrement minimal car il me suffit de le replier après utilisation et le boutis est assez épais pour ne pas se froisser donc inutile d’avoir à défroisser le fond avant utilisation.  Je suis vraiment ravie du résultat. Je testerai prochainement avec un velours noir. Les options sont nombreuses.

angeline_querel_DIY_8

portrait_by_angeline_querel

Voilà donc plusieurs pistes à explorer pour varier les plaisirs, et renouveler sa créativité. L’idée à retenir c’est d’expérimenter et de s’amuser. A vous de jouer!

Recevez toutes les dernières news et des exclus directement dans votre boite email, devenez VIP dès à présent

ANGELINE QUEREL

ANGELINE QUEREL

Photographe professionnelle spécialiste du Portrait Féminin.
Ma mission est de sublimer les Femmes pour leur permettre de redécouvrir leur beauté et leur confiance en elle.
ANGELINE QUEREL